Histoire et origines des déchets

L’homme s’habitue à tout, même aux déchets

“Nous jetons tous les jours. C’est un geste quotidien, qui ne choque personne. Nous jetons des vêtements, des denrées alimentaires, des meubles, du matériel électronique… Nous produisons 15 milliards de tonnes de déchets sur la planète. Soit 2 tonnes par habitant et par an. La moitié des déchets vient des pays riches qui sont le miroir de nos modes de consommation : consuméristes et jetables. Une grande partie de ces déchets finissent dans nos mers. Actuellement 150 millions de tonnes de plastiques flottent dans les océans.

Le problème aujourd’hui avec les déchets et le gaspillage dans le monde c’est que les gens s’y sont tout simplement habitués. Dans les villes par exemple le volume de déchet augmente plus vite que le nombre d’habitants, montrant bien une courbe croissante du gaspillage par habitant. Il faut donc changer de paradigme. Les révolutions changent le monde. Alors est ce que nous allons réussir cette révolution, celle des déchets ?

L’émission “Rêver le futur” réalisé par France 5 et dispo sur Amazon Prime Video, consacre un de ces épisode à l’avenir des déchets. Elle met en valeur les rêveurs qui veulent qu’en 2050 le mot “déchet” n’existe tout simplement plus !

👉 Zoom sur une partie de cet épisode qui revient sur l’histoire des déchets.

Débrief de l'émission "Rêver le futur" à propos du déchet

Retour aux origines de l’espèce et du déchet

Au début les restes que nous laissions derrière nous se décomposaient dans la nature. Mais il y a 2 millions d’années quand nos ancêtres se mettent à fabriquer des outils, nos déchets deviennent bien moins dégradables et nous nous mettons à les accumuler. Puis en nous sédentarisant il y a plus de 10 000 ans, nous commençons à rêver à un foyer notre propre foyer. Les villages se structurent et nous inventons des décharges publiques. Ensuite entre – 6000 et – 3000 avant JC, la population mondiale doublent et la quantité de déchets quadruplent. Dès lors les déchets deviennent un enjeu de société.

À Rome au 1er siècle avant JC,  l’amoncellement de débris d’amphores, l’emballage numéro 1 de l’époque, se transforme en colline de tessons (débris de poterie). Les gaulois déjà grands amateurs de vins, recyclent ces tessons en matériaux de construction. Mais le modèle d’une cité propre et organisée est loin de faire école. Au Moyen-Âge, la rue reste le réceptacle des ordures ménagères et ne sent pas la rose. Alors en 1185, Philippe-Auguste fait paver les rues et installer des caniveaux et des fosses dans les quartiers aisés de Paris. Hélas sols et rivières continuent à être pollués conduisant à des épidémies.

Les temps modernes ou l’explosion des déchets

Ce n’est qu’au XIXe siècle avec Pasteur et la découverte du rôle des micro-organismes que les déchets sont vraiment chassés. Les deux premiers incinérateurs artificiels sont construits en 1874 en Angleterre. Et en 1884 le préfet de Paris, Eugène Poubelle, impose l’utilisation de conteneurs spéciaux pour les ordures ménagères. Plus tard, la révolution industrielle galopante crée un nouveau cortège de résidu. À commencer par l’industrie du charbon : extraire 1 tonne de charbon produit 7 tonnes de déchets miniers.

Puis avec le pétrole et la pétrochimie de nouvelles matières envahissent notre quotidien. Le XXe siècle est l’ère de la production massive de déchets, non dégradables et parfois très toxiques. Dans les années 70’, le recyclage émerge comme une solution à généraliser. Au Danemark le premier site d’écologie industriel voit le jour. Les résidus des uns y sont les ressources des autres. Et à partir des années 2000, à l’heure des outils numériques, le modèle d’une économie circulaire au service d’un développement durable prend de l’ampleur.”

Alors à en voir ce rapide historique, il est grand temps de faire quelques choses pour stopper une marche de l’histoire qui a clairement passé la 5e. Aujourd’hui nous sommes dans cette ère où le déchet doit devenir une ressource. Chacun peut être acteur de cette nouvelle révolution.

A leur petite échelle, Les Cartons vous proposent déjà de vous débarrasser d’une autre façon de vos meubles, déco, électroménager ou multimédia. Jetez ne devrait pas être un réflexe 🌿

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *