Méthode KonMari, par Marie Kondo pour faire du tri

Suivez la méthode KonMari pour ranger et faire le tri chez vous

Ranger. Voilà un bien beau projet pour vos longues soirées d’hiver.  Mais même si tout le monde voit bien l’idée, personne n’a vraiment le secret pour y arriver avec succès et sans peine. A part peut être Marie Kondo, cette japonaise qui fait la une depuis quelques semaines sur votre écran d’accueil Netflix.

Vous vous dites peut être qu’on est en présence d’une « super nany » de plus. Mais pas du tout. Marie Kondo a théorisé une véritable méthode qui rend heureux : la méthode KonMari.

Chez Les Cartons, on est déjà archi-fan, alors rien de plus normal que de vouloir rependre la bonne parole. Marie Kondo a écrit plusieurs ouvrages pour décrire sa méthode (« La magie du rangement » Pocket) mais voici en quelques lignes ses grands préceptes. Sa promesse ? Ranger une bonne fois pour toute, et vivre heureux. Rien que ça ! Vous allez voir, ça vaut le coup de s’y pencher.

Ranger et trier : un acte qui va changer votre vie

C’est une décision qui implique un changement radical. Il ne peut pas y avoir de retour en arrière. C’est une méthode accessible à tous, mais il ne faut pas la prendre à la légère. Car un rangement réussi tient pour bonne part à l’état d’esprit que l’on y met. Et il est important de comprendre qu’un intérieur ordonné participe d’abord et avant tout à son propre bien être. Le rangement ne doit pas être une convention sociale faite périodiquement pour recevoir. Soyez convaincu  de l’importance de ce rangement pour votre bonheur et le reste suivra.

Le rangement commence en imaginant votre style de vie idéal

Avant même de sortir les gants et les sacs poubelle, il est essentiel de visualiser objectivement la manière dont vous souhaitez vivre. On parle bien ici de votre propre définition du bonheur et ce qu’il implique au quotidien. Quelles activités aimez-vous faire quand vous êtes chez vous ? Dans quelle ambiance vous sentez-vous détendu.e ? Plus généralement quel genre de vie souhaiteriez-vous mener ?

Ces questions sont importantes car, que vous soyez sportif, artiste, lecteur, amateur de séries ou de cuisine, jamais chez vous ou toujours avec du monde, votre intérieur ne sera pas le même. Et il ne doit pas être universellement ordonné, mais adapté à votre vie. Et en réfléchissant à votre mode de vie rêvé que vous allez peu à peu prendre conscience qu’un intérieur ordonné contribue à l’atteinte de vos objectifs.

Faites du tri : désencombrez !

Allégez votre quantité de bien matériel c’est aussi alléger votre charge mentale. Mais pour atteindre un juste équilibre, ne choisissez pas ce dont vous voulez vous débarrasser mais sélectionnez ce que vous souhaitez vraiment garder. Pour cela, voilà le cœur de  la méthode « KonMari » : « Prenez chaque objet dans vos mains, demandez-vous est-ce que cet objet m’apporte de la joie ? » Le but est donc de ne garder que les objets qui vous font vibrer. Le reste vous pouvez vous en débarrasser. Il ne vous apporte rien de positif. Pour être bien dans votre intérieur, vivez entouré de choses qui vous procurent des sentiments positifs et vous rendent heureux.

Cette méthode de tri peut être utilisée pour toutes les catégories. Mais Marie Kondo préconise de trier ses objets selon un ordre qui permet d’appréhender facilement sa méthode. Les vêtements, puis les livres, la paperasse, et finir par tout le reste.

Le guide KonMari pour un rangement optimal

  • Pour trier : commençons par les vêtements

On ne se rend pas toujours compte de ce que l’on possède. Combien de vêtements de livres, de bibelots… La technique KonMari vous permet de vous remettre les pieds sur terre. On ne range plus pièce par pièce mais catégorie par catégorie. Et pour cela il faut être capable de visualiser en un seul coup d’œil tout ce qu’on possède dans cette catégorie. Pour ranger vos vêtements, rassemblez les tous au même endroit, sans en oublier un seul. Vous serez déjà surpris de voir que vous en possédez autant. Et vous pourrez alors mesurer la joie qu’ils vous apportent en les traitants tous de la même manière un à un. Au début, cela peut paraître surprenant mais on prend vite le pli.

Attention : il est courant de se dire « je n’ai pas porté ce vêtement depuis des années, hop, je le jette ». C’est une mauvaise technique, qui pourra vous apportez des regrets. Il est possible d’avoir un vêtement que l’on adore mais que l’on a peu l’occasion de porter. Pourquoi s’en séparer ? Alors que nous avons tous des vêtements que nous portons toutes les semaines mais qui nous serre un peu, qui est trop court ou trop grand. Il crée une friction mentale que nous supportons car il est « pratique » ou quelqu’un vous l’a offert. C’est plutôt celui là qu’il faut jeter, car il ne vous apporte pas de sentiments positifs.

  • Continuez avec les livres, la paperasse, les souvenirs, puis le « Komodo » :

Si vous possédez beaucoup de livres, il peut être difficile de choisir. On garde souvent des livres en se disant « je le lirais un jour si j’ai le temps. » Le conseil de Marie Kondo est « libérez-vous de cette culpabilité, car ce jour n’arrivera jamais. » Pour les trier, rassemblez les tous et gardez ceux qui vous mettent en joie. Ce jugement doit se faire rien qu’à la lecture de la couverture (sinon vous passerez votre journée à lire et non à ranger). Si vous ne vous souvenez pas du contenu du livre, c’est qu’on peut dire qu’il ne vous a pas apporté beaucoup de positif.

Pour la paperasse, là aussi la méthode KonMari est simple et efficace. Jetez tout ! Enfin, recyclez tout plutôt 😉 Ne gardez que ce qui est légalement nécessaire. Ne triez pas ces documents, gardez les juste ensemble, car vous ne les consulterez jamais (à part en cas de problème). Jetez tous ce qui est de l’ordre de notices, des documents informatifs… Et puis maintenant, on trouve tout sur internet.

Les souvenirs sont difficiles à trier. Mais vous devez apprendre à dissocier les souvenirs et les objets qui les matérialisent.  Ce qui compte ce n’est pas le passé. C’est ce que vous êtes aujourd’hui grâce à la somme de ces moments passés. Un cadeau qu’on vous a offert par exemple doit être divisé entre l’objet qui vous met en joie en tant que tel ou non et le moment où on vous l’a offert qui lui vous met en joie. Si l’objet vous encombre, il faut s’en séparer même si c’est une personne chère qui vous l’a offert. Cet objet vous a apporté de la joie au moment où vous l’avez découvert, maintenant il ne doit vous rester que le souvenir de ce moment.

Il vous restera enfin à trier « le Komodo », c’est-à-dire le tout venant, donc tout le reste. Là il sera normal que le sentiment que vous ressentiez se rapproche plus de l’utilité ou non de ce bien, mais entre deux choses utiles, la question sera toujours celle du sentiment positif que vous ressentez.

  • Acheter des meubles pour ranger ou ranger puis vendre des meubles ?

On pense souvent que l’on n’a pas assez de place pour ranger toutes ses affaires alors que la véritable question à se poser est « est-ce que je ne possède pas trop de choses ? ». On achète une armoire pour ranger ses vêtements et quand elle est pleine, on se dit qu’il en faudrait une autre. Le piège est là. En vérité, il faut d’abord trier avant de s’équiper en meubles ou accessoires de rangement. Vous verrez même qu’après avoir trier vos affaires avec la méthode KonMari, vous aurez probablement trop de place et que certains meubles n’auront plus d’utilité chez vous.

  • Les limites de la méthode de Marie Kondo.

Vous aurez compris : Les Cartons adhèrent aux valeurs et à la philosophie de Marie Kondo. Se rendre compte de la chance de l’on a, réduire ses besoins contribuent à notre bonheur… Mais il est vrai que l’écologie n’est pas le point fort de sa démarche. Si elle préconise de se défaire de ses biens, voir explicitement de les mettre à la poubelle, ce n’est pas dans l’esprit de consommation responsable des Cartons. Des vêtements, des livres, des objets de décoration, des ustensiles de cuisines, ou même votre paperasses ! Tout ceci doit et peut avoir une seconde vie ! La vente, le don, le recyclage sont des aspects peu mis en avant dans sa théorie du rangement, mais qu’il est indispensable d’avoir en tête pour entreprendre une telle démarche de manière responsable. De notre point de vue, trouvez une seconde vie à un bien que vous avez aimé est rendre la séparation plus facile, ainsi le sentiment de rendre quelqu’un d’autre heureux ou d’être utile à la société compense largement le pincement au cœur de voir partir ce bien.

Le vide-appartement en complément de la méthode KonMari

Alors pour vendre vos vêtements, pensez au vide-dressing en ligne. Il existe de nombreux sites qui sont très efficaces. Pour vos livres, n’hésitez pas à les donner à des associations, des écoles, ou vendre en ligne les plus prisés d’entre eux. Même les magazines peuvent être lus et relus par d’autres avant d’être recycler. Pour vendre de la décoration, du linge de maison, des cadres, un miroir, une chaise, une table de nuit, une commode… Vous pouvez créer un seul vide-appartement ou vide-maison et renseignez tout ce qui est disponible chez vous et qui cherche un nouveau propriétaire.

Prêt.e ? Créez dès maintenant votre vide-appartement en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *