Sea&Seed : l’aventure zéro déchet

Aujourd’hui, Béné du blog éco-friendly “Sea&Seed” nous partage sa vision du zéro déchet. Elle parle de ses habitudes de consommation responsable et nous donnes quelques astuces pour se lancer. L’équipe izidore vous souhaite une bonne lecture !

1. Parle-nous de ton blog : Pourquoi est-ce important de pratiquer le zéro déchet ?

Le zéro-déchet permet de s’approprier nos modes de consommation et de réfléchir à notre aliénation au plastique dans notre mode de vie afin d’être plus vertueux vis-à-vis de l’environnement. Cela n’a échappé personne, les déchets ont envahi nos vies, les rues, les plages, nos poubelles… Les réduire c’est se responsabiliser. Le zéro-déchet est selon moi un premier pas vers un mode de vie plus écologique global amenant à revoir son alimentation, sa mobilité, et sa consommation (de vêtements, d’énergie, et de produits industriels / transformés, etc.) d’une manière générale. L’objectif est selon moi de tendre vers le minimalisme et davantage de sobriété.

2. Comment as-tu commencé le zéro déchet ?

Je suis entrée dans le mode de vie zéro-déchet, comme beaucoup, par la lecture du livre “Zéro Déchet” de Béa Johnson il y a 5 ans. J’avais déjà commencé à “écologiser” mon mode de vie avec des produits d’entretien naturels, le maximum de fait-maison, mais la lecture de “Zéro Déchet” a permis de donner une nouvelle dimension à mon engagement écologique. Du zéro-déchet, je suis devenue végétarienne à tendance végane (dans un premier pour réduire mes déchets alimentaires non valorisables puis par souci d’éthique animale) puis j’ai revu l’intégralité de mes loisirs polluants : je ne prends plus l’avion depuis 3 ans et je souhaite prôner un mode de vie écologique au plus grand monde. Nous vivons une crise climatique et de la biodiversité sans précédent qui nous impose de revoir nos privilèges polluants et de la sobriété.

3. En quoi consiste la démarche selon toi ?

Le zéro-déchet consiste à éradiquer petit à petit le plastique de son mode de vie tout en progressant vers un mode de vie plus écologique. Mais je pense que la démarche ne s’arrête pas à la sphère individuelle, le zéro-déchet c’est aussi et surtout partager des astuces simples avec ses proches qui n’ont pas forcément conscience de l’impact des emballages et du plastique sur leur vie et qu’ils peuvent faire plus sain, plus respectueux de l’environnement et plus vertueux avec moins.

Le grand principe ultime du zéro-déchet est évidemment “le meilleur déchet est celui qu’on ne crée pas”, mais si nous voulons vivre sur une planète soutenable, nous devons aller beaucoup plus loin que le zéro-déchet, je dirais donc “la meilleure pollution est celle qu’on ne crée pas et celle contre laquelle on se bat”.

4. Quels sont tes conseils pour se lancer ?

Faire un état des lieux de son mode de vie avec ce qui peut être changé / simplifié facilement au niveau de sa production de déchets. Je pense que le zéro-déchet commence par une bonne compréhension de la production de déchets et de leur gestion, afin de remonter “aux racines du mal” et prendre conscience pourquoi c’est important de les restreindre et que faire avec les déchets que l’on produit encore.

Attention néanmoins à ne pas se mettre trop de pression et à ne pas vouloir tout faire d’un coup. Le zéro-déchet peut être très culpabilisant au départ car il demande du temps, de l’énergie et de remettre beaucoup de ses paradigmes en question. La perfection écologique n’existe pas et arriver au 0 déchet total est impossible et peut s’avérer contre-productif, il y a des actions écologiques qui sont beaucoup plus simples à mettre en place si le temps et/ou l’énergie manquent : réduire sa consommation de viande, acheter beaucoup moins de vêtements, réduire drastiquement ses trajets en avion…

5. Quels sont tes conseils pour faire du zéro déchet au quotidien et à petit prix ?

J’ai publié un article sur mon blog synthétisant les actions zéro-déchet que l’on peut mettre en place au quotidien en calculant les économies que ce mode de vie nous permet de faire…

N’hésitez pas à le consulter et à le partager autour de vous pour convaincre d’éventuels détracteur.rice.s 😉

zero dechet

6. Parlons déco : quels sont tes astuces zéro déchet pour la maison ?

J’achète très peu de déco car je n’en ai pas besoin. Je préfère désormais végétaliser ma maison pour lui apporter de la vie plutôt que d’entasser des meubles ou objets qui vont prendre la poussière !

Néanmoins, j’ai été une mauvaise élève l’année dernière car j’ai acheté un meuble dont j’avais besoin chez IKEA, les mauvais réflexes ne sont pas facile à changer ! 😉

7. Une astuce recup’ d’objets anciens à nous partager ?

J’ai récupéré des caisses de pommes et vais en faire des bacs à aromatiques et me suis servie d’une des caisses pour réaliser un calendrier de l’avent fait-maison avec du tissu récupéré de mon mariage récent.

Sinon, nous sommes de grands amateurs de palettes, comme beaucoup de gens, et nous avons réalisé un salon de jardin en palettes et mon papa m’a confectionné un garde-manger à légumes avec des palettes dont je suis très fière ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *