Green Friday : la lutte contre le Black Friday

Le Green Friday, c’est le mouvement zéro déchet auquel tout le monde peut participer pour lutter contre cette journée de consommation à outrance que représente les promotions du Black Friday. Les achats les plus plébiscités pendant cette journée sont de l’ordre des produits électroniques. En revanche, Greenpeace rappelle qu’ils « représentent environ 62 % des émissions de gaz à effet de serre dues à nos modes de consommation ! ».  Achat de masse, impact écologique et méthodes de consommation responsable : décryptage.

green friday

Le Black Friday : l’ennemi du zéro déchet

Le Black Friday, c’est quoi ? Loin d’être une opération zéro déchet, cette action commerciale est originaire des Etats-Unis. Durant cette journée, les enseignes de distribution mettent en place des promotions sur de nombreux articles en magasin mais aussi dans leurs boutiques en ligne. Face à ces réductions spectaculaires, les consommateurs en quête de bonnes affaires se voient pousser à passer à l’achat. On peut alors même parler de surconsommation.

En effet, cette journée n’est pas uniquement synonyme d’objets, de meubles ou d’accessoires électroniques à petits prix. Cette journée génère un gaspillage très important et donc, de lourdes conséquences sur les ressources de la planète et sur l’environnement. Les matériaux utilisés pour la fabrication des produits, les méthodes de livraison des colis, les renvois ne sont que des exemples des suites néfastes du Black Friday. Pourtant, il est possible de lutter contre cette consommation de masse en réfléchissant à des méthodes d’achat plus responsables. C’est le défi du Green Friday.

Green Friday : le mouvement zéro déchet

Le mouvement Green Friday est lancé depuis 2017 par le réseau ENVI.  Il vise à engager une consommation responsable et zéro déchet. Pour cela, il œuvre pour sensibiliser les citoyens contre l’hyperconsommation générée par le Black Friday qui va à l’encontre du bien-être de la planète. Ainsi, l’objectif est de montrer qu’il est possible de changer le monde en modifiant nos habitudes de consommation. Pour lutter contre ce type d’opération marketing, des alternatives existes. Tout d’abord, il est important de prendre le temps de réfléchir à nos achats, comme par exemples :

  • Privilégier les produits issus de l’agriculture biologique, équitable,
  • Opter pour la seconde main : faire appel aux ressourceries, brocantes, vide-maisons et vide-appartements,
  • Trouver des transports alternatifs : marche, vélos, trottinettes, etc,
  • Acheter moins mais de meilleure qualité.

Cette année de nombreuses marques ont pris la décision de boycotter le Black Friday afin d’afficher leur engagement pour une consommation plus responsable. Afin de soutenir le mouvement, elles ne proposeront pas de réductions à leurs consommateurs ce jour-là. A la fin de cette journée, 15% de leur chiffre d’affaires sera reversé à l’HOP (association de lutte contre l’obsolescence programmée). Cet argent sera ensuite utilisé pour des campagnes de sensibilisation des consommateurs. Consommateurs et magasins sont tous acteurs de la préservation de l’environnement.

Alors, prêt à consommer autrement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *